Protection juridique des majeurs

Invitée aux Assises Nationales de la Protection juridique des Majeurs, le 8 novembre, Mme Nicole BELLOUBET, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, a présenté ses pistes d’amélioration de la réforme de mars 2007.

Trois pistes ont ainsi été précisées, à savoir le renforcement de la primauté familiale, la valorisation de l'expression anticipée de la volonté et la nécessité de repenser le contrôle des mesures de protection.

En conclusion, la Garde des Sceaux a exposé les dispositifs qui permettraient de mieux garantir l'autonomie de la volonté des personnes protégées, tels que :

- "l'allégement du régime des autorisations du juge des tutelles lorsque des garanties suffisantes existent ;

- l’opportunité d’une mesure judiciaire unique, prononcée par un « juge de la protection des majeurs » recentré sur sa mission de garant des libertés individuelles et des droits fondamentaux ;

- l’ouverture des mesures d’accompagnement social aux autres revenus que les prestations sociales pour recentrer les mesures judiciaires impliquant un suivi et un contrôle juridictionnel, sur les seuls majeurs nécessitant une réelle protection."

A noter que Mme BELLOUBET a "demandé au Directeur des Affaires civiles et du Sceau de mettre en place un groupe de travail très rapidement pour remettre à plat l’architecture des régimes de protection des majeurs. La ligne directrice doit être claire : il faudra prendre en considération à tout moment dans nos réflexions les droits fondamentaux des personnes vulnérables."