Historique

L’évolution de RESO atteste ses choix, ses priorités et sa capacité à s’adapter aux évolutions de la société et des politiques sociales. Dès l’origine la primauté de la personne est mise en avant, l’outil institutionnel devant nécessairement s’adapter aux besoins du « sujet handicapé ».

En 1963, une action conjuguée de l’Education Nationale et d’un groupe de parents d’enfants trisomiques permet la création d’une classe spéciale, intégrée dans une école publique : « l’école du Centre » à Toulouse ainsi que d’un comité départemental rattaché administrativement au Siège national de l’APAJH. C’est la naissance du Comité Départemental APAJH 31. La poursuite de cette action conduit à la création de l’IMP L’Escolo puis de l’IMPro Lamarck.

En 1967, le Comité Départemental est organisme gestionnaire et ouvre son premier établissement d’adultes : le FAS Le Bosquet puis pour répondre aux dispositifs instaurés par la loi n° 75-535 du 30 juin 1975 relative aux institutions sociales et médico-sociales, crée successivement l’IR Le Plantaurel en 1975, l’IMPro et le CAT Château Blanc en 1976. L’APAJH 31 s’affirme comme organisme gestionnaire, en menant une action tournée à la fois vers le secteur de l’enfance handicapée et vers le secteur adulte et devient autonome en 1978.

L'APAJH 31 devient employeur de personnes en situation de handicap et développe tour à tour des solutions et des formules alternatives au CAT notamment des Ateliers Protégés, une Association Socio-Culturelle et de Formation (ASCAH), une section de placement en entreprise et une UEFO (Unité d’Evaluation, de Formation et d’Orientation). Dès 1989 le Comité APAJH 31 consolide son secteur adulte en ouvrant un deuxième Foyer de vie pour adultes handicapés : le FAS Ernest Boué puis le secteur enfance dans le cadre de deux fusions-absorptions : l’intégration de l'IME Paul Soulié et l’intégration du CMPro Marquefave. L’APAJH31 propose également des services à la personnes et un Service de Protection des Majeurs SPM.

L'APAJH 31 s’inscrit dans les schémas départementaux des enfants, des adultes handicapés et des personnes âgées : ESAT L’Edelweiss et Foyer le Portilhon. Elle prolonge son action avec l'accueil médico-social et la réinsertion sociale des personnes atteintes de traumatisme crânien : FAM Fond Peyré en 2003 ; l'accompagnement à domicile des personnes lourdement handicapées : ouverture du Service d'Auxiliaires de Vie en 2002 ; l’accompagnement des personnes âgées dans des structures adaptées : EHPAD Les Jonquilles, EHPAD Saint-Vincent de Paul, FAM/EHPAD Résidence du Val d’Arize, EHPAD L’Albergue, EHPAD La Bastide et en 2012 l'accueil de personnes polyhandicapées : MAS Marquiol.

Lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 12 décembre 2013, l’association quitte la Fédération des APAJH et devient l’Association RESILIENCE OCCITANIE (RESO). Elle s’est depuis agrandie de plusieurs établissements et services soit par création, soit par fusion/absorption : IME/SESSAD Confluences, regroupement IME/SESSAD Portes de Garonne, services RESO Couserans, EHPAD Le Couloumé.

Toutes les coordonnées de RESO

Adresse

13 Rue André VILLET

Périsud 3

31400 Toulouse

Adresse postale

13 Rue André VILLET

Périsud 3

CS 34211

31432 Toulouse Cedex 4

Téléphone

05.62.71.67.90

Nous adresser un mail

Merci de noter que ce formulaire n'est pas destiné à la transmission d'informations confidentielles